Vous aimez ? Faites en profiter vos potes Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest
  • POKAY est une jeune marque née en 2013 puisant son inspiration dans la culture urbaine et populaire. Les produits proposés en petite série sont dessinés, imprimés, brodés et finis dans leur atelier situé à Troyes. Par ce processus ils garantissent à leurs clients une qualité qui leur est chère.

 

Présentez vous :

Je m’appelle Nicolas, j’ai 25 ans, je vis entre Paris – Strasbourg – Dijon. J’aime entreprendre, développer des projets, créer des choses,…
Ma marque me ressemble vraiment, elle est simple, pas prise de tête, adapté à tout le monde, je suis un peu tout ça.

Comment avez vous eu l’idée de créer votre marque ?

Pendant mon Erasmus en Lituanie. Comme il faisait très froid, nous étions toujours dans les centres commerciaux à faire les magasins. Les gars sortaient des T-shirts à 5 euros et d’autres à 45 euros qui se ressemblaient vraiment. J’ai commencé à m’intéresser au secteur comme ça. Revenu à Troyes où je faisais mes études, cité du textile étant, je me suis dis que c’était le meilleur endroit pour créer la marque.

Quelles sont les valeurs de votre marque ?

La simplicité je pense. Lors de l’ouverture de notre premier pop-up store j’ai été assez surpris par la clientèle, nous avons réussi à toucher tout le monde. Des enfants, des ados, des riders, des étudiants, des trentenaires, des pères de famille et des famille entière. C’est ça qui me plait, c’est que nos produits ne sont pas segmentés ils s’adressent à tous. Je ne suis pas dans le hype dans le street ou n’importe quelles autres catégories, je fais juste des vêtements pour tous ceux à qui ça parle.

Quand vous ne travaillez pas vous…

Travaillez ! Je travaille tout le temps, j’adore ça. En ce qui concerne Pokay, je possède toutes les machines de broderie et d’impression alors je brode, je dessine, j’imprime mes vêtements. Je propose ces services aux entreprises aux associations étudiantes etc…

La chose que vous ne connaissez absolument pas mais que vous rêveriez d’apprendre ?

L’art. Je ne m’y connais pas beaucoup mais j’aimerais en savoir plus sur la littérature, la peinture, le dessin, la sculpture, …

La chose qui vous fait toujours rire ?

Mon pote Bibi qui parle anglais, enfin qui essaye de parler anglais. Son accent à comme un pouvoir sur moi je m’effondre de rire à chaque fois.

Si vous gagnez au loto, vous feriez quoi avec tous ces millions ?

Honnêtement je ne sais pas. Tout le monde a déjà imaginé sa vie avec quelques millions en plus mais je ne sais pas. Je pense que je vivrai exactement comme aujourd’hui sauf que je ne compterai plus mes billets !

Si vous pouviez dîner avec quelqu’un (vivant ou mort) ce serait ?

Allen Iverson. Je suis un grand fan de basket-ball et je veux simplement qu’il me décrive ce qu’il a vu lorsqu’il a crossé Michael Jordan en 97.

crea-banniere-larevue

Vous aimez ? Faites en profiter vos potes Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest