Vous aimez ? Faites en profiter vos potes Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest

Nombreux sont ceux qui s’accordent à dire que la période de Noël est la plus belle de l’année. Il est certain que les guirlandes clignotantes, pulls à sequins et autres boules à facettes pailletées ajoutent incontestablement de la joie dans nos journées de trois heures d’ensoleillement. Cependant, comme dirait l’autre, tout est relatif…  Loin de nous l’idée ici de contester la magie de Noël mais il est grand temps de vous donner quelques clés pour survivre à ce marathon gastronomique, ce parcours du combattant familial, ce meilleur moyen d’arriver à la banqueroute avant la fin du mois.

1.Montrez-vous sous votre plus beau jour.

Ressortez cette belle robe pour laquelle vous ne trouvez jamais d’occasion, parce que mieux vaut être trop habillée que pas assez ! Et surtout, surtout, ne lésinez pas sur les frais de coiffeur. Oui votre sérénité le jour de Noël ne tient qu’à un cheveu. La moindre mèche de travers pourrait mener à une réflexion de la part de votre chère et tendre belle-mère. Réflexion qui vous rendrait ensuite, c’est dans votre droit, de mauvaise humeur et mal à l’aise pour le reste des festivités…  Vous ne voulez sérieusement pas avoir à vous toucher les cheveux tout au long du repas.  image-article-larevue-131216-2Aussi, pas besoin de dire à votre grand-tante à quel point vous vous sentez seule dans votre petit 20 m2 parisien et que vous êtes maintenant passées ambidextre dans l’art du « swiping » sur les applications de rencontres. Dites plutôt que pour vous, un compagnon est un plus-value et que, tant que vous n’avez pas encore parfaitement construit votre vie, il n’y a aucune raison pour vous d’y inclure quelqu’un. Croyez-en l’expérience, l’incompréhension due à ce que vous venez de dire laissera place au silence de l’admiration.

2.Souriez, encore, toujours, passionnément.

C’est un fait, sourire à pleines dents détend autant votre corps que ceux qui vous entourent.  Avant les fêtes, donnez-vous chaque jour une minute et forcez-vous à sourire. Déjà parce que cela vous évitera pendant 60 petites secondes de penser au cadeau de votre cousine pour lequel vous n’avez pas encore d’idées (oui, c’est une enfant de la génération Y et elle a déjà tout ce qu’il lui faut cette gamine)[1].

image-article-larevue-131216-3Souriez, encore, pour être prête à pouvoir affronter toute situation lors du jour J. De la petite réflexion sur votre situation personnelle à la bûche ratée de Mamie, en passant par ce cadeau affreux dont vous ne saurez foutrement que faire ; le sourire sera votre plus bel atout. En parlant du fameux cadeau inutile/hideux/incompréhensible, c’est aussi l’occasion de vous faire une petite piqure de rappel… Ne l’offrez pas à quelqu’un d’autre, ne le vendez pas au dépôt-vente le plus proche ou même sur EBay ! Non, honnêtement vous êtes coincées et le cadeau prendra la poussière dans un coin. Vous n’avez plus qu’à sourire maintenant.

3.Votre bien être avant tout

Contrairement à ce que l’on peut penser, Noël n’est pas la fête de l’altruisme. La seule forme d’altruisme à laquelle vous participerez sera la répartition équitable (ou pas) des masses, notamment de celle dont vous mettrez six mois à vous séparer. Enfin, six mois ça reste à voir parce qu’on sait toutes que c’est en Mai que l’on se rend compte que l’été approche, n’est-ce pas ?

Alors avant même de penser à sourire, faites nous plaisir et surtout faites vous du bien. On commence par faire un stock de citrate de bétaïne (celui goût citron) dès à présent et on ne se prive pas d’en prendre. Premièrement, cela évite de se taper le trou Normand dont on vous épargnera la valeur calorique. Deuxièmement, parce que vous pourrez toujours l’utiliser le 1er janvier et Dieu sait que vous en aurez besoin pour repartir travailler le 2 (oui, c’est un lundi, on en pleure déjà).image-article-larevue-131216-4Ensuite, autorisez-vous des jours de détox avant et après l’orgie gustative. Le meilleur étant de boire des infusions de thym ou de romarin tout au long de la journée. Petit conseil : portez de l’eau à ébullition, faites infuser des branches fraiches et entières (quand on dit branche c’est une façon de parler) et laissez refroidir toute la nuit. Ça va sauver votre foie, croyez-le, et c’est très bon pour votre teint.

Enfin, et par pitié, arrêtez de boire de grands verres d’eau à la fin du repas parce que vous avez trop mangé et que vous pensez que l’eau va éliminer ce que vous venez d’ingérer. Non, en réalité ça ne fera que faire gonfler votre ventre et vous vous sentirez encore plus ballonnées.

 

 

Maintenant que vous savez quoi faire, il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter de joyeuses fêtes !

 

[1] Si vraiment vous êtes désespérées n’hésitez pas à aller lire notre article « Des cadeaux de Noël pour toute la famille »

Vous aimez ? Faites en profiter vos potes Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest